You are here

Bigard et Kassovitz avec Bonnaud et Gettegno sur l’Objet du Scandale

English version: "French comic J-M Bigard and Mattieu Kassovitz challenge Official 9/11 story on French Television".


Flattr this

Le 23 octobre 2009 Guillaume Durand, présentateur de l’émission, L’Objet du scandale (France2) reçoit le comédien, Jean-Marie Bigard et le metteur en scène, Kassovitz, soi-disant pour leur permettre de s’exprimer sur leurs doutes de l’explication officielle des événements du 11 septembre 2001 (« 9/11) à New York et en Washington, ou deux tours sont tombées suite à des collisions non-accidentelles de deux avions, et une troisième tour est tombée pour une raison inconnue et la façade du Pentagone serait pénétrée par un avion.

A l'origine l’objet du scandale faisait le pub pour une interview avec Bigard et Kassovitz, plus Éric Laurent – auteur français spécialiste du « 9/11 », habile aux interviews - et Niels Harrit, scientifique danois, professeur de chimie a l’université de Copenhague, qui a écrit un papier affirmant que les décombres de la troisième tour contenaient de la thermite, et qui a paru sur les infos danoises.

Puis, pour des raisons mystérieuses, qui ont étés peu élucidées par Durand à la fin de cette émission, Laurent et Harrit ont été décommandés.

Commentaire sur le débat

Je trouve que Bigard et Kassovitz ont eu la parole coupée par les interruptions de, ou anéantie par, le bruit que faisaient Bonnaud, Gattegno et Durand. Plusieurs fois on leur priait (à Bigard et Kassovitz) ‘juste de’ laisser poser une question ou un argument, mais quand ils essayaient de répondre, on leur faisait taire de nouveau, comme si c'avait été eux qui venaient de parler, en les adressant comme des enfants déraisonnables, tel : « Jean-Marie, oh, Jean-Marie, s’il vous plait ». C’était ignoble.

Vers la fin du programme Guillaume Durand a demandé que Bigard lui laisse la parole, en promettant de laisser répondre Bigard après qu’il eût dit ce qu’il avait à dire. Mais Durand a ensuite terminé l'émission sans donner la parole honnêtement à Bigard.

Bigard et Kassovitz ont été provoques par Frédéric Bonnaud et Hervé Gattegno qui ne me semblaient pas répondre aux quelques mots qu'on nous laissait entendre dire Bigard et Kossovitz, mais qui répondaient plutôt aux commentaires dans des extraits de filmes que l'on faisait passer.

Pourquoi inviter Bigard et Kassovitz si on allait commenter surtout sur des extraits des filmes ?

Cette émission aurait été beaucoup plus valable si Jean-Marie Bigard et Mattieu Kassovitz auraient pu dire pourquoi ils pensaient qu'une nouvelle enquête plus profonde sur 9/11 est nécessaire. On a essaye de les ridiculiser sans leur laisser se défendre. Cela paraissait très lâche !

Frédéric Bonnaud et Hervé Gattegno ne semblaient pas connaitre le sujet parce qu'ils ne faisaient que lancer des accusations en essayaient de faire tant de bruit et tant d'interruptions que l'on n'entendait presque rien de Kassovitz et de Bigard quand ils tentaient de répondre. Ils avaient l’air de vouloir couvrir ce que les autres avaient à dire.

Par exemple, quand Bigard ou Kassovitz demandèrent pourquoi, de toutes les caméscopes vidéos à filmer autour de la Pentagone, on ne semble pas avoir gardé un film utile simple de l’attaque, Bonnaud et Gattegno ont hurlé que seulement des idiots avaient besoin des photos ! Mais la question était de savoir pourquoi ils n'ont pas rendu tous les films pris par leurs caméscopes vidéo ce jour-là disponible pour le public ?

Aussi, l’explication que fournissait Bonnaud ou Gattegno pour le non-affichage de la personne de Bin Laden comme ‘cherché’ pour les crimes de 9/11 pourrait être vrai selon la loi nord-américaine (je ne sais pas) mais n’explique toutefois pas pourquoi alors l’on aurait poursuivi Bin Laden en faisant la guerre en Afghanistan et Iraq, si l’on n’était pas sure qu’il soit le responsable. [1]

Bonnaud et Gattegno ne réussirent pas, quand même, à faire taire Bigard et Kassovitz sur ce fait : Pourquoi n’a-t-on pas fait venir Harrit, le scientifique qui a écrit l’article que tous les ‘Truthers’ citent sur la thermite ? Il est vrai que si le co-auteur – Steven E. Jones - du papier sur la thermite a écrit des articles défendant l’idée que Jésus a paru en Amérique, que c’est déconcertant.[2] Néanmoins, ce n’est pas une façon de répondre a l’argument scientifique. Un homme peut croire aux fées, mais s’il avance une théorie scientifique il faut analyser et critiquer sa théorie sur la science qu’elle se pose dessus, et non pas essayer de la réfuter en changeant le sujet aux fées.

Apres tout, les scientifiques mormons, tout autant que les scientifiques islamiques et les scientifiques chrétiennes arrivent à construire des ponts, des bâtiments, des bombes et des avions tout aussi bien que les scientifiques non-croyants. Les Etats-Unis sont bourrés d’adeptes des religions des plus farfelus mais bourrés aussi de grandes œuvres technologiques.

En conclusion, moi je trouve que l’objet du scandale doit à Jean-Marie Bigard et à Kassovitz une nouvelle session avec les invités originellement prévus – Harrit et Laurent. Cette-fois-ci peut-être faudrait-il utiliser un chronomètre sur l’écran pour contrôler un peu l’allocation des paroles.

Si les medias françaises n’arrivent pas se conduire de façon équitables envers J-M Bigard et Kassovitz ils ne font que donner de la force aux théories de conspiration officielles.

Finalement, merci à France2 toutefois d’avoir essayé. On voit que c’est difficile pour les medias officielles de questionner les explications officielles. C’est pour cela que les medias non-officielles existent.

[1] «Le Bureau d’investigation fédérale dit que l’évidence liant Al-Qaeda et bin Laden aux attentats de septembre 11 est claire et irrécusable. Le gouvernement du Royaume Unie forma la même conclusion sur la culpabilité d’Al Qaeda et Osama bin Laden dans les attentats de septembre 11, 200q. Bin Laden nia au début qu’il y était implique. Le 16 septembre 2001, bin Laden lut une déclaration qui fut émise par Al Jazeera, une chaine satellite du Qatar, niant sa responsabilité.

Dans une vidéo trouve par les forces des E.U. en novembre 2001 a Jalalabad, bin Laden peut être vu en train de discuter l’attentat avec Khaled al-harbi dans une manière qui a indiqué la prescience. L’enregistrement fut émis sur plusieurs chaines d’infos le 13 décembre 2001. La fiabilité de cette traduction a été contestée. Arabiste Dr Abdel El M. Husseini en dit, « Cette traduction est très problématique. Les parties sur lesquelles on pose la culpabilité de bin Laden ne sont pas identiques à l’arabe.
Dans le video de 2004 d’Osama bin Laden, bin Laden laissa tomber ses démentis sans retraire ses precedentes declarations. Il disait qu’il avait lui-même dirige les dix-neuf pirates de l'air. Dans l’enregistrement de 18 minutes, transmit par Al-Jazeera, quatre jours avant l’election présidentielle nord-américaine, bin Laden accusa le President des Etats-Unis, George Bush, de négligence sur le piratage des avions de septembre 11. »

Ma traduction de:

“The Federal Bureau of Investigation has stated that evidence linking Al-Qaeda and bin Laden to the attacks of September 11 is clear and irrefutable. The Government of the United Kingdom reached the same conclusion regarding Al Qaeda and Osama bin Laden's culpability for the September 11, 2001, attacks. Bin Laden initially denied involvement in the September 11, 2001 attacks. On 16 September 2001, bin Laden read a statement later broadcast by Qatar's Al Jazeera satellite channel denying responsibility for the attack.

In a videotape recovered by US forces in November 2001 in Jalalabad, bin Laden was seen discussing the attack with Khaled al-Harbi in a way that indicates foreknowledge. The tape was broadcast on various news networks on 13 December 2001. The merits of this translation have been disputed. Arabist Dr. Abdel El M. Husseini stated: "This translation is very problematic. At the most important places where it is held to prove the guilt of bin Laden, it is not identical with the Arabic."

In the 2004 Osama bin Laden video, bin Laden abandoned his denials without retracting past statements. In it he stated he had personally directed the nineteen hijackers.[80][90] In the 18-minute tape, played on Al-Jazeera, four days before the American presidential election, bin Laden accused U.S. President George W. Bush of negligence on the hijacking of the planes on September 11.”

Source: http://en.wikipedia.org/wiki/Osama_bin_Laden

[2] en.wikipedia.org/wiki/Steven_E._Jones On dit qu’il a interprété des pistes archéologiques des Mayenne préhistoriques comme témoignant que Jésus Christ aurait visité en Amérique.

English version: "French comic J-M Bigard and Mattieu Kassovitz challenge Official 9/11 story on French Television".